Après la détox hépatique vient la détox émotionnelle. Si la première, bien connue, déleste l’organisme des toxines, la seconde le libère des émotions toxiques. Découvrez comment réaliser cette détox singulière qui vous donnera des ailes pour toute la belle saison !

1 Vos cures de détox émotionnelle

Pour beaucoup d’entre nous, la période qui s’achève avec ce confinement a été chargée en émotions négatives : stress, anxiété mais aussi déprime, ce qui n’est pas anodin pour le bien-être et la santé de notre organisme. D’où l’intérêt d’une détox émotionnelle…

L’impact négatif des émotions négatives

Les effets du psychologique sur le physiologique sont de mieux en mieux identifiés, ceux des émotions négatives le sont aussi. Nous savons que ces dernières activent le système nerveux sympathique qui n’est autre que notre système d’urgence. C’est lui qui, dans une situation identifiée comme critique, va nous pousser à l’action. Le facteur stress déclenche la libération d’hormones telles que l’adrénaline et la noradrénaline, ce qui va se répercuter sur le corps tout entier par l’accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, la diminution de l’activité digestive et l’augmentation de la tension artérielle. La répétition du facteur stress et des réactions en cascade associées peut, à terme, devenir toxique.

Pour amorcer une détox émotionnelle, l’enjeu est de mobiliser le système nerveux parasympathique, c’est-à-dire notre modulateur des réactions négatives. Il s’agira de s’appuyer sur les hormones qui vont nous procurer du bien-être, et dont les plus connues sont la sérotonine, hormone du bonheur, et la dopamine, hormone de la motivation…

Les solutions naturelles

Pour réaliser votre détox émotionnelle, pensez d’abord à identifier vos émotions négatives, ce qui vous permettra de cerner votre besoin. Êtes-vous confronté à un stress invasif, une déprime, du surmenage ? ou à une petite baisse d’entrain et de motivation, accompagnée de difficultés de concentration et de mémorisation ?

Pour faire table rase de la fatigue nerveuse générée par un stress qui a duré, un épisode de baisse de moral ou un surmenage, nous vous conseillons une cure de griffonia et de basilic sacré. Le griffonia est une plante qui a la particularité d’être riche en 5-HTP, un acide aminé précurseur de la sérotonine. Cette hormone apaisante assimilée au bonheur est naturellement produite par l’organisme. Elle joue un rôle régulateur sur le stress et les émotions négatives. En optimisant vos apports en 5-HTP, vous vous libèrerez de vos émotions négatives tout en renforçant votre système nerveux. Pour une récupération encore plus rapide, vous pouvez compléter cette cure par la prise de basilic sacré. Cette plante ayurvédique réputée décuple les capacités d’adaptation au stress et à la fatigue nerveuse de l’organisme, avec des répercussions positives sur le moral !

Si vous souhaitez répondre à un coup de mou passager, vous trouverez un allié plus adapté dans la L-tyrosine. Cet acide aminé, en tant que précurseur de la dopamine, va favoriser la motivation, la bonne humeur, et mettre en éveil les fonctions cognitives. Avec lui, la fatigue est naturellement amoindrie. Pour des effets encore plus marqués, vous pouvez associer sa prise à celle de rhodiola. Cette plante adaptogène permet une meilleure gestion du stress et de la fatigue. Elle est idéale pour faire face au manque de tonus et à la baisse de performances, physiques ou intellectuelles.

Pour ressentir les bénéfices de la cure que vous aurez choisie, ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Prenez, si besoin, de nouvelles résolutions hygiénistes qui favoriseront aussi, à travers votre alimentation, votre pratique sportive et votre recours aux techniques de relaxation, une détox émotionnelle totale.

Onatéra.com

En tant que naturopathe, je rajouterai dans un roll on de 5 ml des huiles essentielles :

5 gouttes de Ravintsara + 5 gouttes de Bergamote + 10 gouttes de Petit grain bigarade + 5 gouttes de Marjolaine à coquilles + de l’huile végétale de noyau d’abricot.

Deux façons de l’utiliser :

Soit en olfactothérapie : respirez durant 5 secondes une narine après l’autre plusieurs fois à la suite. A répéter plusieurs fois de suite.

Soit en massage sur le plexus solaire et sur les poignets plusieurs fois par jour.

En plus, vous pourrez rajouter 4 gouttes de Rescue nuit et deux gouttes de Crab apple pour l’élimination des pensées toxiques dans votre bouteille d’eau à boire tout au long de la journée et à recommencer.

Maria-Luisa Weecksteen

Naturopathe- Conseillère en fleurs de Bach