Comment préparer la peau avant l'été



Cinq oligo-éléments jouent un rôle biologique reconnu sur la peau : le cuivre, le manganèse, le sélénium, le silicium et le zinc. Nécessaires à son intégrité, à son élasticité, ils peuvent aussi intervenir dans des processus de vieillissement ou problématiques comme l'inflammation.


La peau et l'exposition solaire

Un des mécanismes le plus fréquemment proposé pour expliquer en partie le vieillissement cutané, voire le risque de cancer, est l’exposition solaire. Celle-ci entraînerait des situations de stress oxydant où des molécules très agressives altéreraient l'intégrité de la peau et de ses cellules. Les oligo-éléments par leur rôle sur les systèmes de défense contre ces processus (en particulier le sélénium, le cuivre et le zinc) sont des acteurs importants de la santé de notre peau. Ils interviennent également sur son élasticité et sur sa cicatrisation. Certains, comme le zinc, sont même préconisés dans l’acné inflammatoire.

Le sélénium: un rôle anti-oxydant

La glutathion-peroxydase, une enzyme à sélénium, permet de limiter les effets néfastes d'un stress oxydant lié à un excès de radicaux libres, notamment au cours des expositions solaires prolongées.

Cette enzyme joue donc un rôle prépondérant dans la protection de nos cellules dont elle préserve les membranes et donc l'intégrité. Le sélénium peut ainsi entrer dans la préparation à l’exposition solaire.

Des oligo-éléments essentiels au processus de réparation cellulaire

· Le cuivre est, à trois titres, un oligo-élément essentiel pour la peau. Il intervient à la fois sur son intégrité (en particulier celle du collagène) et sur ses systèmes de protection (SOD ou superoxyde-dismutase*). De plus, il joue un rôle actif sur la tyrosinase qui permet la synthèse de précurseurs de la mélanine dont le rôle photoprotecteur est essentiel.



· Le manganèse intervient également comme acteur essentiel de l'intégrité du collagène et des systèmes de protection.

* Les superoxyde-dismustases sont des enzymes qui contrôlent les ions superoxydes particulièrement nocifs (ce sont des précurseurs de la chaîne de production des radicaux libres !) et participent ainsi au maintien de l'intégrité des cellules.

Le zinc réparateur

Utilisé traditionnellement pour ses vertus cicatrisantes, bien avant que ses propriétés biologiques soient connues, le zinc est, sans conteste, l'allié de l'épiderme. Son implication dans la synthèse des protéines, notamment du collagène, est indispensable au maintien de l'intégrité cutanée. De plus, il est reconnu aujourd'hui comme un médicament à part entière dans le traitement de l'acné inflammatoire. De nombreux travaux soulignent son rôle essentiel dans la modulation de l'inflammation, en particulier au niveau cutané, et son potentiel dans les processus de cicatrisation.

Quand prendre les oligo-éléments ?

· La prise quotidienne de sélénium à la dose thérapeutique de 1 000 µg pendant un mois permet d'optimiser les activités enzymatiques glutathion-peroxydases tissulaires et ainsi de préparer l'exposition solaire ; l'effet est maintenu environ 30 jours après l'arrêt.

· Pour le zinc, des doses quotidiennes de 15 mg par jour sont conseillées, à prendre de préférence le soir au coucher, pendant trois mois.

Pour une efficacité optimale, il est conseillé de prendre les oligo-éléments en dehors des repas, et éloignés les uns des autres : par exemple, le sélénium le matin et le zinc le soir.

Une étude éloquente avec le sélénium

Une étude* a montré que le sélénium protégerait les cellules des agressions solaires. Des cellules, en l'occurrence des fibroblastes cutanés humains, soumises à des UVB, ont été cultivées, les unes dans un milieu neutre, les autres dans un milieu enrichi en sélénium. Les résultats ont nettement montré que les cellules soumises aux UVB présentaient une survie plus longue lorsqu'elles étaient cultivées dans un milieu enrichi en sélénium.

Source

Bien être et Santé. Auteur : Camille Longchamp

* Pouvoir antioxydant d’une forme minérale de sélénium sur des fibroblastes cutanés humains en culture, S. Belanger et coll., Service de dermatologie et laboratoire de biochimie C, CHRU Grenoble, Dermatologie pratique, janv. 1991, n°66.



Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square