Rire ça fait (vraiment) du bien : ses 6 principaux bienfaits


Quoi de mieux qu'un fou rire partagé pour faire connaissance, s'intégrer dans un groupe, ou créer un moment de connivence et de complicité, même avec un parfait inconnu ? Mais rire est aussi un merveilleux remède santé. Zoom sur ses principaux bienfaits.

Si (seulement) la moitié des Français déclarent rire plusieurs fois par jour, un tiers le font juste une fois, et 7 %... jamais ! Pourtant, 1 minute de rire vaudrait 10 minutes de gymnastique et 30 minutes de relaxation : autant d'arguments pour multiplier les occasions de se laisser emporter et rire aux éclats !

Il faudrait rire 10 à 15 minutes par jour : si le quotidien ne prête pas toujours à la bonne humeur, on peut prendre le contre-pied pour créer du rire en soi. Écouter au casque ses humoristes préférés (et en découvrir de nouveaux) dans les transports, fréquenter plus souvent les amis avec lesquels on s'amuse, regarder des films comiques, lire des B.D. ou recueils de blagues, plaisanter avec son compagnon, sa famille ou ses collègues à l'heure du déjeuner, jouer aux chatouilles avec ses enfants... Et puis, tout simplement, se remémorer ou raconter les petites choses qui nous ont fait rire... et ont des chances de nous amuser encore !


On rit plus facilement en groupe

Le rire, ce « propre de l'homme » (bien qu'il soit également présent chez d'autres animaux, singes, chiens ou dauphins) est un moyen de communication non verbale qui crée et maintient le lien, et présente une fonction sociale, d'autant qu'il est extrêmement communicatif. Offrez-vous un spectacle comique « en live » pour profiter de la vague de rire si contagieuse du public (que ne nous apportent pas les écrans), organisez des soirées de jeux conviviaux et amusants avec des amis (ou les enfants) ou des séquences « cinéma à la maison » à plusieurs : on rit plus volontiers en étant entraîné et accompagné.



Initiez-vous au yoga du rire

Oui, il existe un yoga du rire, créé par Madan Kataria, un médecin de Mumbai (Inde) en 1995. Celui-ci n'est pas déclenché par l'humour ou des situations drolatiques, mais issu du corps, et associe mimiques de rire et respirations de yoga (pranayama).

On compte aujourd'hui des milliers de clubs dans plus de 100 pays ! Le rire y est un exercice en groupe, « déclenché » avant de se transformer en rire « véritable », puis de glisser vers l'hilarité générale des participants. Il existe même des ateliers dans certaines entreprises, établissements scolaires ou de soins. (Infos sur Yogadurire.com ; Yoga-du-rire-observatoire.info ; Clubs-de-yoga-du-rire.com).

L'anxiété, le stress et la dépression affectent les patients atteints de cancer. Selon une étude japonaise, l'une des solutions efficaces pour améliorer leur qualité de vie est toute trouvée : c'est le rire.

Un fou rire est à l'origine d'une multitude de réactions de l'organisme, bénéfiques à notre santé. Au-delà de la bonne humeur qu'il suscite, il détend le muscle du diaphragme, libère les tensions et déclenche la production de substances liées au bien-être - les endorphines, ou "hormones du bonheur". Selon une étude préliminaire, publiée dans la revue scientifique PLOS One, la thérapie par le rire aiderait aussi les personnes atteintes d’un cancer à améliorer leur qualité de vie.

Topsanté.com

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square